travel-one

Le massage bébé en 10 questions

1. Quelle est la meilleure huile pour la peau de mon bébé ?

Rappelons d'abord que la peau d'un bébé est plus perméable que celle d'un adulte, et que sa fonction de barrière protectrice n'est pas encore à son maximum, d'où l'importance de bien choisir ce qu'on met dessus (tant les huiles que les crèmes d'ailleurs! ).

Les huiles végétales et alimentaires de préférence bio (pas ou peu de pesticides) sont les plus adaptées: elles sont digestes (dans le cas où le bébé porte sa main enduite d'huile à la bouche), naturelles, et extraites à froid leur permettant ainsi de garder toutes leurs propriétés.
Vous pouvez ainsi utiliser de l'huile de tournesol, de l'huile de colza, de l'huile de calendula, de l'huile d'olive. Le beurre de karité convient également.
Un bémol cependant pour l'huile d'amande douce, trop souvent utilisée en première intention des qu'il s'agit de produits pour bébé, et qui est potentiellement allergène comme tous les fruits à coque. Plutôt à déconseiller de prime abord. 


2. Quel est le meilleur moment de la journée pour masser mon bébé ? 

C'est important d'être à distance du dernier repas pris par votre bébé (30mn après une tétée, plutôt 1h après un biberon de lait maternisé).
Quant à déterminer le bon moment, c'est variable d'un bébé à l'autre. Il s'agit ainsi d'observer votre bébé, plutôt que de regarder votre montre! 

Essayez de repérer le moment où votre bébé est calme, attentif, envie de communiquer, regarde autour de lui et réagit si vous lui parlez (on parle d'éveil calme, en opposition à un éveil agité).
C'est le cas? Alors, proposez-lui de le masser! 


3. Existe-t-il un risque que je fasse mal à mon bébé ? 

Non, absolument pas! Les gestes sont très doux, fluides et surtout enveloppants.
2 consignes sont néanmoins à respecter:

  • utiliser assez d'huile pour que vos mains glissent suffisamment et ainsi éviter un frottement (ou friction?) désagréable pour votre enfant
  • respecter la posture de votre bébé et l'accompagner dans ses mouvements (pour ne pas tordre un bras en arrière si votre enfant cherche à se tourner, ou à se mettre à plat ventre par exemple).


4. Comment savoir si mon bébé aime les massages ? 

Malgré son très jeune âge, vous aurez la surprise de constater qu'il se fait tres bien comprendre. Quand il n'a que quelques semaines (avant qu'il sache sourire, ou vocaliser),  tant qu'il se laisse faire et qu'il ne manifeste pas d'inconfort, alors c'est que votre massage lui est agréable.
En grandissant, vous aurez droit à des sourires, des regards pleins de malice, et certainement à des "grandes discussions"!
Vous aurez également l'occasion de voir son petit corps se relâcher, ses membres s'ouvrir et se poser bien à plat, et une nette diminution des mouvements de votre bébé! 


5. Combien de temps doit durer un massage ? 

Cela dépend de l'âge de votre bébé, mais également de son seuil de "tolérance". Quand on commence à masser un bébé, lors de ses premières séances, le massage ne doit pas dépasser quelques minutes. Suivant les réactions de votre enfant, vous pourrez rallonger ou non. 

Disons que, de toutes manières, un bébé ne devrait pas être massé plus de 15 à 20mn par jour. 


6. Dois-je masser mon bébé tous les jours ? 

Idéalement oui, et cela afin que les bienfaits (relaxation, détente musculaire, stimulation des différentes zones ou soulagement de certaines douleurs ou tensions) se répètent quotidiennement. Également pour que votre bébé puisse retrouver ce contact privilégié avec sa maman ou son papa de manière régulière, pour son plus grand bonheur (et le vôtre aussi!) 


7. Le massage soulage-t-il les coliques d'un nourrisson ? 

Les coliques d’un bébé ne sont pas une fatalité, bien qu’elles fassent souvent peur aux nouveaux parents. Et ce ne sont pas tous les bébés qui en souffrent ! Pour comprendre comment les soulager, il faut d’abord comprendre quelle en est l’origine.

Quand le bébé nait, ses intestins (comme d’autres parties de son corps) sont encore immatures : on parle d’hypermotricité de l’intestin grêle. L’intestin bouge beaucoup, car agité par le passage du lait à l’intérieur, causant de grosses douleurs au bébé, et générant des crises de pleurs pouvant durer plusieurs heures.

Pour les soulager, il faut donc immobiliser les intestins de votre bébé en maintenant une pression sur le ventre avec votre main, ou ventre bien au chaud contre vous, enserré dans une écharpe de portage par exemple. 

En terme de massage, il faut masser l’abdomen (donc sous les côtes) dans le sens des aiguilles d’une montre (sens anatomique de l’évacuation des aliments) et ensuite lui remonter les jambes en faisant des petites pressions avec les genoux repliés sur le ventre.

On constate que ces fameuses coliques, qui apparaissent souvent vers 3 semaines, tendent à disparaître d’elles-mêmes autour de 4 mois.


8. Le massage aide-t-il à dormir ? 

C'est LA question par excellence!
Eh bien oui! En effet, le massage par ses vertus apaisantes, enveloppantes et rassurantes, peut se révéler un véritable atout pour aider un tout-petit à dormir.

Il permet au bébé d'évacuer les tensions qui s'accumulent (ce qui lui évitera de passer par une crise de larmes pour se soulager). De plus, grâce au massage, le bébé sécrète une hormone spécifique, l'ocytocine (dite hormone de l'attachement, ou du bien-être) qui favorise détente et relâchement musculaire, facilitant ainsi l'endormissement et améliorant la profondeur de son sommeil.


9. Est-il possible de masser un bébé souffrant d'un reflux ? 

C'est possible en effet à condition de respecter certaines consignes: il faut masser le bébé sur un plan incliné, être encore plus à distance des repas que ce qu'on ferait pour un bébé ne souffrant pas d'un reflux, et modérer sa pression lorsqu'on masse son ventre.

La difficulté majeure avec ce bébé sera plutôt de trouver un moment propice pour le masser, car ce sont souvent des nourrissons très douloureux, qui pleurent beaucoup, et qu'on doit beaucoup garder contre soi, à la verticale. 


10. Jusqu'à quel âge peut-on masser son enfant ? 

Tant que lui et vous-même y trouvez du plaisir!
Il faut évidemment toujours avoir le consentement de l'enfant, et ce, quel que soit son âge.

Les mouvements évolueront un peu avec l'âge, peut-être que votre enfant ne se laissera plus masser tout le corps, mais seulement la partie qu'il préfère, le massage sera éventuellement moins fréquent, mais une chose est sûre, il représentera toujours pour vous ce lien si fort que vous avez construit ensemble au travers de vos mains.

Karine Sananes

Passionnée depuis longtemps par l'univers des nourrissons, je vous propose, à travers mes ateliers de massage, de découvrir leurs besoins ainsi que leur façon de communiquer, mais aussi comment leur apporter détente et réconfort. J’accompagne et soutiens également les mamans qui souhaitent allaiter ou qui allaitent déjà.