travel-one

Écharpe, vous avez dit écharpe ?

Dans nos précédents articles, nous avons détaillé pourquoi porter son bébé et comment le porter tout en respectant sa physiologie et son développement.

Aujourd’hui nous allons rentrer dans le vif du sujet, à savoir les différentes options pour porter votre bébé de façon physiologique dès la naissance, c’est-à-dire en respectant sa position accroupie et en enroulement, en proposant un soutien par la base, et non par l’entrejambe, tout en favorisant une bonne insertion de l’articulation de la hanche. 

Apprendre à porter son bébé est un apprentissage : avec de l’entraînement, de la patience et un accompagnement adapté, chaque parent mérite d’avoir cette satisfaction.

Les écharpes de portage 

Tout jeune parent a déjà entendu parler de l’écharpe de portage. On lui en a vanté les mérites et les résultats miraculeux sur le sommeil du bébé et sur la possibilité d’enfin pouvoir plier son linge, ou au contraire, on l’a prévenu que c’est un instrument d’une technicité supérieure réservé aux membres de certaines élites maternantes…

Alors, clarifions un peu les choses pour rendre le monde des écharpes plus accessible et moins « effrayant » ! Et rappelons-nous que rien ne vaut un atelier portage pour tester et apprécier ce qui conviendra le mieux au bébé et à ses parents !

Les écharpes de portage se présentent sous la forme d’une large bande de tissu faite pour envelopper le bébé ou le bambin du creux des genoux jusqu’à la nuque. Le bébé est installé en position accroupie et porté bien proche du porteur,  « à hauteur de bisous ». 

Il existe deux familles d’écharpes de portage.

Les écharpes extensibles, comme les JPMBB ou la Boba Wrap, contiennent (ou non) de l’élasthanne et offrent un côté cocon et enveloppant qui plait aux parents de nouveau-nés, surtout en hiver. 

Elles permettent, entre autre, de faire un nœud de base préinstallé, ce qui est rassurant lorsqu’on débute en portage et très pratique lorsqu’on veut rentrer et sortir le bébé sans défaire le nouage.

Les nouages en écharpes extensibles nécessitent minimum deux couches sur le dos du bébé pour des raisons de maintien (le revers de la médaille de l’élasticité de l’écharpe) : ce sont donc des écharpes très longues, et la quantité de tissu peut tenir chaud en été, ou encombrer lors du nouage.

Lorsque bébé grandit et au-delà d’un certain poids, on peut noter un effet rebond et un soutien moins important du poids du bébé, ce qui rend le portage moins confortable.

Les écharpes tissées (tissage en sergé croisé, tissage diamant, tissage jacquard…) proposées par des marques comme Didymos, Néobulle, Storchenwiege… et beaucoup d’autres !

Les écharpes tissées sont également adaptées dès la naissance et sont beaucoup plus durables grâce à leur tissage spécifique, qui soutient le poids de nourrissons comme de bambins ! Elles permettent une installation respectueuse du développement du bébé et des critères de portage physiologique.

Elles permettent un portage avec une seule couche sur le dos du bébé (avantage en été !) car le soutien proposé permet un serrage zone par zone qui se règle sur mesure au bébé porté.

Les écharpes tissées existent en différentes longueurs (selon la corpulence du porteur et selon les nouages pratiqués) et différentes compositions (coton, mélanges coton/bambou, coton/laine, coton/chanvre…). Les 100 % coton sont les plus simples et moins chères pour débuter. Elles sont parfois rêches à la réception et nécessitent un « rodage »  pour les assouplir afin de les rendre toutes souples et facilement maniables. Il suffit de les utiliser comme des jetés de lit, les mettre sur le canapé, les utiliser pour porter bébé et le rodage se fera plus ou moins vite.

La prise en main des écharpes tissées semble plus technique aux parents novices, mais un atelier donne en général de bonnes clés pour apprendre à porter son bébé et prendre confiance en soi dans la manipulation du « bout de tissu ».

Les slings

Le sling se compose d’une bande de tissu d’écharpe montée sur deux anneaux qui permettront un serrage fin et régulier du tissu sur le dos du bébé. La largeur du tissu permet de couvrir le dos du bébé et le tissu restant vient créer l’assise sur laquelle le bébé repose.

Le sling est un mode de portage asymétrique car le poids du bébé porté repose sur une épaule : cela ne convient pas à tous les porteurs. Il faut donc essayer afin de ressentir si l’installation de votre bébé est confortable pour vous. 

Le sling mérite notre attention pour son aspect pratique (pas de tissu qui traine au sol) et rapide à mettre en place, tout en assurant une installation et un serrage sur mesure au nouveau-né. C’est notre chouchou du début à la fin du portage !!

Dans un prochain article nous détaillerons les autres options de portage physiologique, adaptées lorsque le bébé a un peu grandi, a un dos plus musclé et un écart de hanches plus important. 

Hannah Leah Danan

Orthophoniste à Strasbourg , passionnée de portage en écharpe et porte-bébé physiologique, je suis aussi monitrice de portage formée par l'Association Française de Portage des Bébés.