travel-one

Comment choisir une école pour ses enfants ?

Comment choisir une école pour ses enfants ? Les 5 conseils pour les parents soucieux de faire les bons choix.

Même si en juin la plupart des parents ont déjà choisi l'école de leurs enfants, il est toujours bon de rappeler quelles sont les bonnes questions à poser avant d'inscrire son enfant, à l'école juive en particulier.


1. On ne s'arrête pas à la dénomination de l'école.

En effet, ces "étiquettes" sont peu souvent vraiment révélatrices du dispositif pédagogique mis en place au sein de l'institution. Alors pourquoi s'y arrêter ? Ce qui importe, c'est de vraiment comprendre l'école. Et de jauger à quel point cette équipe permettra à votre enfant d'apprendre et de s'épanouir le mieux du monde.

2. On ne se fait pas une idée de l'école uniquement en la visitant lors d'une journée portes ouvertes. 

Se décider aussi rapidement ce serait comme se fiancer après une seule rencontre !

Le meilleur moyen de connaitre une école c'est de la découvrir quand la vie y bat son plein. J'aime toujours observer les récréations : qu'y font les enseignants ? (on papote en sirotant son café brûlant au risque de provoquer un accident à la moindre bousculade, ou bien on y observe les interactions entre les enfants afin qu'en cas de dérapage on puisse intervenir ?) Que font les enfants : on s'y bouscule ? on y crie beaucoup ? Ou bien on y joue en petits groupes à des jeux imaginaires ? (Dans l'école que je dirige, les enfants descendent en récréation avec une boite pleine de cordes, d'élastiques, de cerceaux de balles de toutes les tailles etc....)

Lors de l'entretien avec la Directrice de l'école, on en profite pour demander à visiter les classes. Et on prend la température de l'ambiance qui y règne : comment les enseignants s'adressent-ils aux élèves ? comment la Directrice communique-t-elle avec son équipe ?

Pour une inscription en Maternelle, on cherchera toujours à ressentir de la chaleur et de la patience de la part du personnel encadrant et enseignant : en plus d'apprentissages ciblés, c'est ce dont les enfants ont le plus besoin à cet âge.

En Primaire, il vous faudra vérifier que les enfants sont constamment stimulés et encouragés au plaisir des mots et de la lecture, quelle que soit la langue enseignée : y'a-t-il une Bibliothèque à l'école ? Y'a-t-il un moment hebdomadaire consacré à la lecture d'un conte ? Y'a-t-il des livres en classe ? Des projets particuliers autour du Livre et du Récit ont-ils été menés dans certaines classes ?

Les premières années sont cruciales : ne pas donner goût à la lecture dès le plus jeune âge, c'est risquer l'échec scolaire.

3. Se forcer à prendre une décision sur l'ensemble .... pas sur les détails.

Une classe mal rangée et un sol jonché de papiers ? Un enfant que l'on a surpris avec un visage triste au détour d'un couloir ? Cela ne veut pas forcément dire que l'école ne fait pas attention à l'hygiène et que les enfants y sont malheureux. On essaiera de rester concentré sur les grandes lignes quant au choix de l'école (selon les établissements cela peut s'appeler la Mission ou bien la vision de l'école). Pour certains, c'est l'aide aux élèves en difficulté ou la mise en place autour de projets en Arts plastiques qui fera la différence. Pour d'autres, ce sera l'approche des Textes de la Tradition juive ou bien l'attachement à la terre d'Israel. Dans une famille, c'est en couple qu'il faut avoir le courage de débattre de ces critères.

4. Un bon enseignant est un enseignant diplômé qui continue à se former.

On ne le dira jamais assez : un enseignant est une personne qui a fait de sa passion un métier. Et qui dit métier, dit formation. Si on ne peut s'improviser médecin, on ne devrait pas s'improviser enseignant. On n'hésitera pas à demander à la Direction quels sont les critères de recrutement, surtout quant aux professeurs d'enseignement juif. C'est un gage de qualité quant au savoir-faire de ces derniers.

5. Comment les enfants sont-ils aidés s'ils rencontrent des difficultés ?

Il arrive toujours qu'un enfant rencontre une difficulté au cours de sa scolarité. Interessez-vous aux questions de remédiation au sein de l'école. Les élèves travaillent-ils parfois en petits groupes de niveau afin de clarifier certaines notions ? Qu'en est-il du diagnostic ? Demandez à rencontrer des parents qui ont des enfants avec des troubles de l'apprentissage et faites-leur articuler le chemin parcouru par leurs enfants au sein de l'école.

Enfin, lors de votre entretien avec la Directrice de la possible future école de vos enfants, observez-la attentivement : vous a-t-elle parlé de votre enfant ? A-t-elle tenté de savoir qui il/elle est ? Pensez-vous qu'avec les informations qu'elle a obtenues elle sera à même de placer votre enfant dans la meilleure classe ? Vous a-t-elle consacré suffisamment de temps ? Avez-vous le sentiment d'avoir été entendu ? Une Directrice à l'écoute c'est presque toujours un gage de qualité. Et c'est surtout un modèle dont vos enfants pourront s'inspirer.

 

Dvorah Serrao - Boudjnah

Passionnée par mon métier et très impliquée dans le monde de l'enseignement et de l'éducation juive, je suis aussi maman de trois merveilleux garçons. Avec eux nous avons déjà vécu dans plusieurs pays et nous jonglons entre les langues étrangères. La bienveillance et la discipline positive ont beaucoup de sens à mes yeux et je tente de m'y appliquer afin que mes enfants deviennent des enfants sûrs d'eux.