Allaiter sans crevasses !

Vous êtes en fin de grossesse. Bébé va bientôt pointer son nez, vous voulez allaiter.
Votre meilleure amie/belle-sœur/ vous a parlé des "crevasses" : gerçures des mamelons pouvant se surinfecter, elle en a eue et donc maintenant c'est votre tour, impossible d'y échapper. 

Est-il possible d'éviter les crevasses ?
Oui !
Alors, bonne nouvelle : 90% des crevasses sont causées par une mauvaise position du bébé au sein.

Plusieurs cas de figure :

  1. Le plus courant : le corps du bébé n'est pas assez soutenu, du coup il compense son manque de stabilité au sein en mettant toute sa force sur le mamelon, qu'il écrase et blesse.
  2. Bébé n'ouvre pas assez grand la bouche et saisit uniquement le bout du mamelon
  3. Bébé a un frein de langue court (= sa langue manque de mobilité) et il s'accroche au sein et le blesse dès les premières tétées.

Quelques pistes :

Position de la madone inversée

  • Privilégier la position de la madone inversée dans les premières semaines permet d'assurer un soutien optimal au corps du bébé et permet d'éviter que bébé ne serre la mâchoire.

Très souvent, des mamans ayant déjà allaité plusieurs enfants auparavant ont elles aussi des crevasses dès le début.

Ces mamans ont tellement l'habitude d'allaiter qu'elles installent le bébé au sein comme s'il s'agissait d'un bébé âgé de plusieurs mois, le laissant lui-même saisir le mamelon, sans apporter un soutien particulier à son corps.

Il faut garder à l esprit que ce nouveau-né était quelques jours auparavant in utero, dans un espace circonscrit. Le nouveau-né a besoin que l'on recrée ce cadre protecteur par une position adaptée, un coussin d allaitement ou plusieurs petits coussins.
Sans cela, il se sent désorienté au sein et risque, sous l'effet de la faim, de serrer très fort le mamelon et de faire mal à la maman, provoquant un mini-trauma évoluant ensuite en blessure sur le mamelon .

  • Utiliser un coussin d'allaitement bien ferme, par exemple le coussin My Brest friend™. Ou alors un coussin d allaitement traditionnel, en prenant soin de rassembler les microbilles de telle sorte qu'il soit bien ferme avant d'installer bébé en position d'allaitement.

Si votre coussin est trop mou, vous pouvez tout de même l'utiliser en posant sur le dessus une serviette de toilette pliée en deux ou en quatre.
Ainsi, votre bébé sera légèrement surélevé et à bonne hauteur du sein.

  • Si bébé a du mal à ouvrir la mâchoire, essayer à chaque tétée d'attendre qu'il ouvre bien grand la bouche avant de le rapprocher du sein.
    Cela lui permet de saisir le plus loin possible l'aréole pour téter, de recevoir ainsi plus de lait et d'éviter un frottement sur le mamelon pouvant provoquer une crevasse.

Bébé n'a pas besoin de saisir toute l'aréole comme on le disait il y a encore quelques années, alors que certaines sages-femmes, auxiliaires de puériculture continuent de le demander à la maman.
En effet, la plupart du temps c'est tout simplement impossible car l'aréole est trop grande, ou la bouche du bébé trop petite dans les premiers jours.
Si la maman remarque que son bébé a vraiment du mal à ouvrir sa bouche, une consultation chez un ostéopathe spécialisé pour les bébés peut être très efficace.

  • Si des crevasses extrêmement douloureuses et sanguinolentes apparaissent dès les premières tétées après la naissance, il est conseillé de consulter une conseillère en lactation, un dentiste spécialisé ou un ORL qui pourra juger de l'opportunité de sectionner le frein de langue aussi vite que possible (parfois il est possible que ce geste medical soit effectué dès le séjour en maternité).

Quand les crevasses sont déjà là : que faire ?

Dans un premier temps :

  • appliquer après chaque tétée une crème à base de lanoline exclusivement (par exemple : Lansinoh™ ou Purelan de Medela™)

Seule une crème qui contient exclusivement de la lanoline évite de rincer le mamelon avant la tétée.

  • l'application d'huile de germe de blé ou de vitamine E est contre-indiquée car la vitamine E peut être toxique pour le bébé.
  • il est aussi possible d'appliquer du lait maternel sur le mamelon pour aider à la cicatrisation, ou des compresses de lait maternel. Ou encore mieux : de réaliser un pansement de lait maternel.
  • si la gerçure sur le mamelon est ouverte, une consultation chez le médecin est souhaitable afin de prescrire une crème antibiotique ; une plaie pouvant être une porte d'entrée aux bactéries et à la surinfection.

Il est possible, si la crevasse est trop douloureuse, d'utiliser des bouts de sein en silicone le temps que la plaie se cicatrise et/ou d'exprimer son lait au tire-lait le temps d'une ou deux tétées, afin que la maman ait le temps de récupérer et le processus de cicatrisation de s'amorcer.

Il existe aussi des compresses Hydrogel Medela™ ou Nursecare™, un peu moins connues : on les applique localement sur le mamelon et ce, pendant plusieurs tétées. Ces compresses accélèrent la cicatrisation.

Parallèlement, il est vivement recommandé de s'adresser à un professionnel de l'allaitement qui pourra chercher les causes probables des crevasses.

Pour résumer :

il est tout à fait possible d'allaiter sans avoir eu à souffrir de crevasses.
 

photo: Petr Kratochvil

 

 

Diane Szpigielman

Diane Szpigielman, 46 ans, vit depuis 6 ans à Jerusalem. Maman de six enfants (10 à 24 ans) dont des jumeaux. Après avoir travaillé comme juriste et enseigné l'anglais à des enfants d'âge primaire, c'est l'allaitement gémellaire et tous ses challenges qui l'ont amenée à une reconversion professionnelle : soutenir les mamans dans leur allaitement. Diane passera la certification internationale de consultante en allaitement IBCLC en 2009. Elle anime des ateliers de portage physiologique pour bébés à Paris (réseau "Porter Son Enfant Tout Un Art") et des ateliers de massage pour les bébés (selon la méthode de Vimala McClure). Passionnée par la communication, elle s'est formée à la CNV (communication non violente), la gestion mentale de Antoine de la Garanderie et l'animation des ateliers de communication parents-enfants d'après les livres de Faber et Mazlish. accompagnement.parents@gmail.com